Accueil > Uncategorized > Objets en voie d’extinction

Objets en voie d’extinction

Cendrier Cancer, Arman, Bronze à patine doré

Je sais, j’exagère. Les cendriers n’ont pas encore disparu de nos paysages domestiques. Mais combien de designers s’intéressent encore à ces petits réceptacles ou, plus généralement, à tous les articles et accessoires pour fumeurs ?

C’est la réflexion que je me suis faite en visitant le salon Now ! Design à vivre, au mois de janvier dernier. Au détour d’une allée, je suis justement tombé nez à nez avec un « cendrier de designer ». Le choc provoqué par cette rencontre m’a fait oublier jusqu’au nom dudit designer, ou de son éditeur. Oui, le « choc »… Car sur le moment, j’ai eu le sentiment d’être confronté au tout dernier modèle de chaise électrique, ou de mine anti-personnelle : une sorte de monstruosité, un engin mortel rendu sympathique par le concours d’un habile créateur de formes…

Ce sentiment a été de courte durée. Car très vite, je me suis souvenu que je fumais moi-même près d’un paquet par jour, que mon Home Sweet Home débordait de ce type de « monstruosités » et que, pire, j’y étais profondément attaché. Alors pourquoi cette réaction (consternante) ? En y réfléchissant très fort, j’ai réussi à trouver deux explications :

1) Pauvre être fragile et influençable que je suis, je m’étais laissé conditionner par les milliers d’injonctions au « bien-être » que l’on trouve dans chaque travée du salon… Et comme j’ai bien appris ma leçon, je sais que le mot « bien être » est incompatible avec tout ce qui touche au tabac. Donc, quand je me promène dans ce temple du confort contemporain, je m’attends à croiser des purificateurs d’oxygène, des diffuseurs d’huiles essentielles, des sextoys éco-conçus… mais des cendriers ? Et pourquoi pas des pipes à crack ?

2) Conséquence directe de ce qui précède, de moins en moins de designers prennent le risque d’associer leur nom à ce type d’objets maléfiques. De peur sans doute d’être un jour accusés de complicité de génocide. Ou simplement, à l’heure où chacun doit faire preuve du plus haut sens éthique, de marquer leur CV d’une tache indélébile (de goudron).

Et pourtant, pourtant… certains persistent ! Avec ce post, j’inaugure donc une nouvelle rubrique, dont l’objectif sera d’offrir une tribune à ces créateurs courageux… ou irresponsables, c’est selon.

Mais pour commencer avec panache, pleins feux sur le bouillonnement créatif de l’Atelier A, cette flamboyante « entreprise collective » créée par François Arnal en 1969 avec l’objectif de « faire entrer l’art contemporain dans les foyers, à travers des objets utiles créés par des artistes » (la formule est de Raymond Guidot*). Des artistes catégorie « gros fumeurs » si je me fie à leur production de cendriers : plus de 30 modèles, signés Arman, Enrico Baj, Mark Brusse, Pucci De Rossi, Jean Filhos, Hervé Fischer, Yonel Lebovici, Filippo Panseca, Jean-Pierre Raynaud, Hervé Télémaque, Nicolas Garcia Uriburu…

L’Atelier A a disparu en 1975… soit à peu près un an avant l’entrée en vigueur de la première loi française de lutte contre le tabagisme (loi Veil du 9 juillet 1976)… Retour donc sur une époque de (presque) innocence où l’on pouvait encore fumer sans trembler… de peur.

Cendrier Mao, César - fonte d'aluminium et bronze

Cendrier L'Amour et Psyché, Hervé Fischer - papier et métal

Cendrier Tasse en coin, Hervé Télémaque - céramique

Cendrier Corps de femme, Philippe Pradalié - fonte d'aluminium

* Voir : Atelier A, rencontre de l’art et de l’objet, de Françoise Jollant Kneebone et Chloé Braunstein, Editions Norma, Paris, 2003.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :